Cie Dodescaden

Depuis 2012, Laurence Maillot & Jeremy Demesmaeker, visent à observer le corps comme première dimension à être affectée par les violences et transformations de la société : corps précaires et épuisés, corps politiques, corps médias… De cette interrogation est née une chronique de société formée de trois pièces chorégraphiques où le corps s’abîme en basculant dans les espaces liminaires de notre société : 

 

Rues Intérieures (2014), part d’une recherche sur ces corps mis en marge, anonymes, jetables, précaires ;
Karoshi – Animal Laborans (2016) qui, à travers les notions d’épuisement, de conditionnement et de résistance, interroge notre rapport au travail qui pousse à nous étranger de nous même ;
Les Maitres Fous (2017) s’approprie les nouvelles figures emblématiques incarnant le pouvoir qui nous possèdent en les plongeant dans des états de dépassements cathartiques.
 

La qualité du corps dansé recherchée se manifeste par des états de dépassement modelé par le propos exploré. A l’image de notre société, le corps des danseurs se construit et évolue dans des dispositifs scénographiques plastiques et sonores qui viennent le contraindre et ainsi définir progressivement leur gestuelle et leur dramaturgie singulière. Ces dispositifs se présentent dans l’espace frontal du théâtre (Rues Intérieures, Karoshi), dans des espaces partagés avec les spectateurs intérieur ou extérieur (Les Maitres Fous), comme dans des formes plus intimes (Lemon Island - 2019)  
Chaque création recourt à des hybridations artistiques au sein desquelles Jeremy Demesmaeker et Laurence Maillot convient des chercheurs (anthropologues, sociologues, philosophes) à participer aux réflexions théoriques et documentaires que chaque sujet soulève. Depuis l'expérience sur la création Les Maitres Fous (2017), ils sont régulièrement invités pour intervenir lors de colloque, séminaire et table ronde pour faire part de cette démarche transversale Art - Science et présenter notamment leurs réflexions en cours autour de Performance in absentia (2020), un projet d'installation filmique qui se fonde à partir des films produits durant tout le processus de création des Maitres fous et qui se fera en collaboration avec le chercheur anthropologue Baptiste Buob (CNRS-Paris Nanterre) et Vincent Rioux directeur du Pole numérique des Beaux Arts de Paris. 

La Cie Dodescaden a été accueillie en résidence à Montévidéo pour sa création Lemon Island du 18 au 30 mars 2019 .